Présentation de la coopérance

Nous avons voulu ce néologisme pour mettre sous un même mot une pratique respectueuse de l’homme, de l’environnement et de l’organisation.

L’écologie, la protection de l’environnement, maintenant le développement durable se sont succédés. La planète est à protéger, à chérir pour les générations de demain. Les entreprises et organisations ont  repris à leur compte cet écolo-marketing, avec plus ou moins de bonheur ou d’opportunisme. Mais l’humain dans ce mouvement a été oublié. Qu’en est-il de l’écologie du salarié ou de l’employé ?

  • Donner du sens à son action
  • Assurer une bonne application de l’éthique
  • Adopter une vision humaine active en interne
  • Responsabiliser ses employé(e)s
  • Prôner la coopération plutôt que le combat ou la lutte
  • Mettre en place des valeurs d’entreprise reconnues et porteuses de sens
  • Inscrire l’organisation dans une dimension de responsabilité sociale de l’entreprise
  • Elargir sa vision de coopération à ses clients et fournisseurs
  • Promouvoir l’économie durable comme source de développement future
Est-il possible d’avoir des résultats chiffrés continuellement ascendants dans une optique de long terme en négligeant ses employés ? Une entreprise peut-elle gagner des parts de marché sans capitaliser sur le « bonheur » au travail de ses collaborateurs ? Est-il possible d’imaginer que le « bonheur » des salariés puisse se marier au « bonheur » chiffré de l’entreprise ?
Notre concept repose sur des principes simples et éprouvés depuis longtemps. Nous ne réinventons rien. Nous rappelons des vérités de base tant en terme de management qu’en gestion de groupes, à mettre réellement en œuvre.

Nous accompagnons les entreprises et organisation à ce renforcement culturel ou à ce changement culturel. Il s’agit d’opérer une révolution dans les esprits, les outils de management classiques restant identiques.